Investir dans des chambres d’hôtel :
TROIS RÈGLES D’OR

Les investissements dans des chambres d’hôtel gagnent en popularité. Et à juste titre : avec des frais de départ relativement bas, vous pouvez réaliser un solide rendement, sans vous soucier de la mise en location ni de l’entretien. À condition, toutefois, de prendre en compte quelques conditions cruciales. Que faut-il faire – et, surtout, éviter – quand on investit dans une chambre d’hôtel ? Voici trois conseils pour gagner de l’argent en dormant.

1  Optez pour des revenus locatifs fixes et indexés
Certaines constructions proposent des revenus variables, basés sur le taux d’occupation de l’hôtel ou d’une chambre spécifique. Vous avez tout intérêt à choisir une formule qui vous garantit des revenus permanents, indépendamment du taux d’occupation. Mieux : vérifiez si les revenus locatifs sont indexés. Ils seront ainsi à l’abri de l’inflation, ce qui n’est pas le cas, par exemple, lorsque vous placez votre argent sur un compte épargne à un taux d’intérêt négligeable. De plus, les taxes, l’aménagement et l’entretien sont à la charge du gestionnaire. Rien ne viendra donc grignoter votre rendement.

2  Achetez en pleine propriété
Attention aux contrats où vous n’acquérez que la construction (la chambre d’hôtel) en pleine propriété, mais la parcelle correspondante en vertu d’un bail emphytéotique ou d’un droit de superficie. Ce type de contrat affecte la valeur de votre bien en cas de revente, mais a aussi des implications fiscales : en cas de revente du droit d’emphytéose (dans les cinq ans), ce n’est pas seulement le bénéfice mais l’intégralité du prix perçu qui sera imposable à des taux pouvant atteindre 50 %. Optez plutôt pour un achat en pleine propriété qui vous garantit aussi la pleine propriété de votre parcelle. Vous pourrez d’ailleurs récupérer l’intégralité du montant de la TVA sur votre achat.

3  Choisissez un contrat à long terme avec un partenaire hôtelier solvable
La meilleure garantie pour un investissement sûr et rentable dans des chambres d’hôtel est une collaboration avec un partenaire hôtelier de confiance. De préférence un grand groupe, avec plusieurs hôtels ou chaînes sous son aile. Choisissez toujours un projet qui s’associe à une chaîne hôtelière réputée, affichant d’excellents résultats financiers. Ainsi, vous êtes sûr que votre filiale répondra à toutes vos attentes en matière de service et de taux d’occupation. Renseignez-vous aussi sur la durée du bail conclu avec le partenaire hôtelier et optez toujours pour un contrat à long terme. Certaines formules vous permettent de prévoir plus de vingt ans de revenus locatifs.